Réduire les pertes et le gaspillage alimentaire devient une urgence pour garantir la sécurité alimentaire

Pour réduire les pertes et gaspillages alimentaires et ainsi éviter une dégradation encore plus forte de la sécurité alimentaire et des ressources naturelles, l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Programme des Nations Unis pour l’environnement (PNUE) et leurs partenaires ont demandé à redoubler d’efforts, lors de la première journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture le 29 septembre 2020.

Chaque année, environ 14 % des aliments produits dans le monde sont perdus avant même leur mise sur le marché. À ces pertes s’ajoute celle du gaspillage alimentaire. Ces deux pertes confondues représentent 8% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. De plus, face à la croissance de la demande alimentaire, de nombreux pays augmentent leur production agricole sans tenter de limiter les pertes et gaspillages de nourriture, ce qui ne fait qu’accroître la pression sur l’environnement et sur des ressources naturelles de plus en plus rares.

Les pertes de nourriture se produisent depuis les exploitations agricoles jusqu’avant les ventes au détail, alors que le gaspillage alimentaire se produit plutôt chez les détaillants, les services de restauration et les ménages. Une grande partie des produits alimentaires est perdue lors du transport. La FAO propose donc des solutions comme un conditionnement en vrac amélioré et durable, par exemple dans des caisses en plastique pour les fruits, réduisant jusqu’à 87% les pertes. De plus, l’utilisation de caisses permet de limiter l’emballage individuel et ainsi la réduction des pertes s’accompagne d’avantages environnementaux.

La FAO et le PNUE appellent donc à intensifier nos efforts pour réduire les pertes et le gaspillage alimentaire, en misant sur l’innovation, les technologies et l’éducation pour faire évoluer les comportements. Toutes ces questions seront abordées et approfondies lors du Sommet sur les systèmes alimentaires en 2021.

Réduire les pertes et gaspillages signifie plus de nourriture pour tous, moins d’émissions de gaz à effet de serre, moins de pression sur l’environnement ainsi qu’une productivité et une croissance économique accrues.

 

Source : http://www.fao.org/news/story/fr/item/1310454/icode/