Quels sont les effets des pesticides sur la santé ?

Depuis la fin des deux grandes guerres, l’agriculture conventionnelle domine l’agriculture mondiale, grâce aux avancées scientifiques dans le domaine de la chimie. Mais qu’en est-il des effets des produits phytosanitaires sur la santé aujourd’hui ?

Une étude américaine a analysé l’impact de l’exposition aux pesticides sur le poids des nouveau-nés, le temps de gestation et les anomalies chromosomiques. Cette étude a été réalisée dans la vallée de San Joaquin (Californie), une région très productive en fruits, légumes et noix, dont les cultures utilisent beaucoup de main-d’œuvre et de produits chimiques. Les statistiques sont issues des naissances de 1997 à 2011, et les données d’épandage de pesticides (quantité, type de pesticide, mode de d’application). Les résultats montrent que les femmes enceintes fortement exposées donnent naissance à des nourrissons avec un poids inférieur de 0,4 % par rapport aux femmes faiblement exposées, une probabilité de naissance prématurée supérieure de 8 % et une probabilité d’anomalie supérieure de 9 %.

Une autre étude, cette fois-ci franco-britannique, évalue les effets d’un mélange de substances chimiques incluant des polluants, des pesticides et des médicaments, sur la synthèse de testostérone par des tissus testiculaires de fœtus. Une diminution de synthèse de testostérone est observée. Celle-ci est d’autant plus forte lorsque le nombre de substances du mélange augmente et ce même lorsque les substances se trouvent à des concentrations qui n’auraient pas occasionné d’effet isolément. Cet effet « cocktail » est de plus en plus étudié dans le domaine agroalimentaire, de la production agricole jusqu’au consommateur.

Sur la même thématique, une étude en cours de réalisation par l’EFSA vise à montrer l’effet cumulatif des pesticides, présents dans la nourriture, sur les systèmes nerveux et thyroïdien. Cette évaluation est établie par un logiciel, le Monte Carlo Risk Assessment tool, en combinaison avec plusieurs banques de données établies ou en cours de réalisation par l’EFSA. Les résultats permettront d’évaluer les risques cumulatifs des pesticides pour améliorer leur règlementation.

En France, le 25 avril 2018, le ministère de l’agriculture et de l’alimentation a communiqué un plan d’actions sur les produits phytopharmaceutiques dont voici les quatre grandes priorités : 1) Diminuer rapidement l’utilisation des substances les plus préoccupantes pour la santé et l’environnement. 2) Mieux connaitre les impacts pour mieux informer, protéger la population et les professionnels et préserver l’environnement. 3) Amplifier la recherche-développement d’alternatives et la mise en œuvre de ces solutions par les agriculteurs. 4) Renforcer le plan Ecophyto 2, améliorer sa gouvernance et son fonctionnement.

Pour plus de précision, les mesures détaillées sont consultables ici : http://agriculture.gouv.fr/telecharger/89925?token=713409f4c23334c8336a8ff4357d0cb2 

 

Sources :

  • Gaudriault P, Mazaud-Guittot S, Lavoué V, Coiffec I, Lesné L, Dejucq-Rainsford N, Martin Scholze M, Kortenkamp A and Jégou B (2017) Endocrine Disruption in Human Fetal Testis Explants by Individual and Combined Exposures to Selected Pharmaceuticals, Pesticides, and Environmental Pollutants. Environ Health Perspectives. 125 ; 8. DOI:10.1289/EHP1014. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5783658/

 

  • J.W. Kruisselbrink, H. van der Voet, G. van Donkersgoed, J. van Klaveren (2018) Proposal for a data model for probabilistic cumulative dietary exposure assessments of pesticides in line with the MCRA software. EFSA Supporting Publications, Volume 15, Issue 4. https://doi.org/10.2903/sp.efsa.2018.EN-1375

 

  • Larsen A. E., Gaines S. D., Deschênes O. (2017) Agricultural pesticide use and adverse birth outcomes in the San Joaquin Valley of California. Nature Communications Volume 8, Article 302 doi:10.1038/s41467-017-00349-2. http://www.nature.com/articles/s41467-017-00349-2