Quelle stratégie adopter pour ajuster la consommation de viande dans un objectif de santé et de développement durable ?

Avec des apports protéiques majoritairement d’origine animale, le modèle alimentaire occidental doit aujourd’hui être adapté pour réussir à combiner santé et développement durable.
A partir de données alimentaires, environnementales et de consommation, l’équipe de De Boer s’est penchée sur les stratégies à mettre en place dans cette optique :

  • consommer de plus petites portions de viande ;
  • consommer de plus petites portions de viande produite de façon durable ;
  • associer de petites portions de viande à davantage de protéines végétales ;
  • ou opter pour des repas sans viande (avec ou sans substitut).

Les chercheurs ont confronté ces 4 stratégies aux réalités de consommation et aux changements alimentaires consentis par la population (N = 1083) dans le cadre d’une alimentation plus durable.
Les résultats montrent qu’aucune de ces stratégies ne se démarque en remportant l’adhésion franche des consommateurs. La solution repose davantage sur une stratégie globale combinant plusieurs de ces approches : jouer sur leur complémentarité permettrait de faire changer progressivement les comportements.

Source : Boer JD., Schösler H., Aiking H. 2014. “Meatless days” or “less but better”? Exploring strategies to adapt Western meat consumption to health and sustainability challenges. Appetite, available online 12 February 2014, In Press.