Nouvelles recommandations du Conseil national de l’alimentation pour le développement de l’agriculture biologique

Le Conseil national de l’alimentation (CNA) a rendu public un avis sur l’agriculture biologique, adopté le 26 mars 2015. Il se conclut sur une série de recommandations, qui s’adressent à la fois aux pouvoirs publics et aux différents acteurs des filières biologiques.

Afin de favoriser le développement de la production et de la consommation de produits de l’agriculture biologique, le CNA propose 6 recommandations en accord avec le Grenelle de l’environnement et le programme ambition Bio 2017 :

  1. Un pacte d’engagement des acteurs économiques en faveur de l’agriculture biologique qui pourrait se concrétiser par des contrats de filières.
  2. Un développement harmonieux du marché et de la production, en phase avec les nouvelles attentes citoyennes et sociétales et en assurant la pérennité des exploitations pratiquant l’agriculture biologique.
  3. Une communication ambitieuse pour éviter les confusions sur l’agriculture biologique et pour obtenir un message commun
  4. Renforcer deux clefs de la confiance : la réglementation et la certification en optimisant les conditions de contrôle et de suivi du système de certification.
  5. Caractériser et évaluer les services environnementaux, sociétaux, et de santé rendus par le mode de production biologique en approfondissant les recherches sur le sujet.
  6. Investir en recherche et développement afin de favoriser l’innovation et de fournir des outils et des méthodes de production adaptés

La mise en place conjointe de ces recommandations pourrait ainsi contribuer au développement de l’agriculture biologique à l’horizon 2017, et notamment à :

  • Répondre à la demande croissante et aux objectifs d’inclure 20 % de produits dans la restauration collective publique
  • Doubler la part de la production biologique en France d’ici décembre 2017
  • Développer conjointement la production, la transformation, la commercialisation et la consommation

Suite aux différentes crises connues par les filières alimentaires, le CNA définit l’agriculture biologique comme un véritable moteur pour la confiance et la réassurance du consommateur face à l’alimentation.

Le rapport complet est à télécharger ici: Le bio en France: situation actuelle et perspectives de développement