L’Inde utilise les restes alimentaires pour faire de l’électricité verte

Depuis 2017, le quartier d’Ashok Meadows, à Pune en Inde, récupère les restes de nourriture pour alimenter un digesteur qui converti les déchets en biogaz. Le gaz produit est ensuite utilisé pour faire fonctionner les lampadaires du quartier la nuit et les lumières de plusieurs structures.

Des générateurs de biogaz comme celui utilisé dans le quartier d’Ashok Meadows fonctionnent actuellement dans plus de 75 endroits en Inde. Ils sont appelés « EnergyBin » et ont été développés par Xeon Waste Managers (XWM) et permettent à certaines communautés de transformer leurs déchets alimentaires en énergie renouvelable. Ils permettent aussi indirectement de désencombrer les décharges, de limiter l’accumulation de déchets dans les rues, les collectes de déchets municipales étant peu fiables, et donc de réduire la population d’insectes et animaux nuisibles ainsi que les mauvaises odeurs.

Chaque jour, des ramasseurs de déchets payés par la communauté mettent entre 550 et 600 kg de déchets alimentaires, produits par les 550 maisons du quartier et les structures communes, dans l’installation. En se décomposant, la matière organique produit un gaz inflammable composé essentiellement de dioxyde de carbone et de méthane. Le méthane est ensuite pressurisé et amené par un tuyau à un générateur d’électricité qui va brûler le gaz afin de le convertir en 50 kWh d’électricité par jour.

Ce système permet non seulement de produire de l’électricité à partir de déchets, mais il permet aussi de capturer des gaz à effets de serre qui auraient été libérés dans l’atmosphère si les déchets s’étaient décomposés dans les décharges, à l’air libre.

Cette innovation écologique en est d’autant économique puisqu’elle a permis aux résidents d’économiser non seulement les frais d’éclairage nocturne mais aussi les frais de ramassage des déchets par la municipalité. Dans certaines municipalités, les personnes qui traitent leurs déchets seules sont mêmes exemptées de la taxe sur les décharges publiques puisqu’elles n’y contribuent pas.

Avec toutes ces économies, le générateur de 31 000$ est entièrement rentabilisé en trois ans.

 

Source : https://www.globalcitizen.org/en/content/india-generates-electricity-from-food-waste/