L’impact du régime alimentaire sur l’espérance de vie est conséquent.

Hippocrate le disait lui-même : « une pomme par jour éloigne le médecin ». L’alimentation joue un rôle essentiel dans la qualité de vie, mais quel est son impact réel ? Des scientifiques norvégiens ont décidé de répondre à cette question dans la revue PLoS Medicine en février 2022. Les résultats se sont inspirés d’une méta-analyse datant de 2019, en montrant l’impact de la consommation de différentes catégories d’aliments sur l’espérance de vie : les fruits, les légumes, les céréales complètes, les céréales raffinées, les noix, les légumineuses, le poisson, les œufs, le lait et produits laitiers, la viande rouge, la viande transformée et les boissons sucrées. Trois régimes différents ont été modélisés pour globaliser les résultats : le régime occidental riche en aliments raffinés et viandes ; le régime intermédiaire incluant plus de céréales complètes, noix et amandes ainsi que moins de viandes et sucres ; le régime optimal ne possédant pas de viandes rouges et augmente la proportion du végétal.

Parmi les aliments qui ont un fort impact sur l’espérance de vie on retrouve les légumineuses qui augmenterait l’espérance de vie d’européens, américains ou chinois âgés de 20 ans de deux ans et demi (femmes et hommes confondus), plus de deux ans pour les céréales complètes, et autour de deux ans pour les noix. La conclusion la plus marquante est observée sur la transition d’un régime occidental au régime optimal végétal : les hommes gagneraient 13 ans et les femmes en gagneraient 10 si ce changement est opéré vers 20 ans. A 60 ans, le changement de régime prononcé causerait une augmentation de 8 et 9 ans pour les femmes et hommes respectivement, et de trois ans et demi pour les personnes âgées de 80 ans. Enfin, la transition plus envisageable vers le régime intermédiaire permettrait d’améliorer l’espérance de plus de 6 ans chez les femmes et plus de 7 ans chez les hommes dès l’âge de 20 ans. Des limites sont aussi prises en compte : certaines associations pour des aliments et leur impact n’ont pas été possibles par manque de robustesse des données, et des mesures strictes de régimes alimentaire sont parfois durs à appliquer par raison d’éthique.

Ces découvertes sont compilées dans un calculateur en ligne appelé « Food4HealthyLife » peuvent permettre de sensibiliser des professionnels et particuliers à l’impact de la nutrition sur la santé et la qualité de vie globale à différentes époques de la vie.

Sources : Fadnes LT, Økland J-M, Haaland ØA, Johansson KA (2022) Estimating impact of food choices on life expectancy: A modeling study. PLoS Med 19(2): e1003889. https://doi.org/10.1371/journal.pmed.1003889

https://www.francetvinfo.fr/sante/alimentation/legumes-cereales-completes-et-noix-une-alimentation-plus-saine-peut-faire-gagner-10-ans-d-esperance-de-vie_4951785.html