L’impact de la consommation d’un petit déjeuner sur l’obésité chez des adolescents.

Le mode de régime alimentaire et la composition de celui-ci joue un rôle conséquent dans la régulation du poids et de la santé en général. Cet impact est très fort pendant notre jeunesse, et les auteurs de cet article paru en 2021 dans Children en ont conscience. Cette étude multicentrique (HELENA) avec un échantillon de plus de 2300 adolescents européens a mesuré l’association des habitudes alimentaires à l’index de la masse corporelle selon les participants. Parmi les résultats, il a été retrouvé trois types d’habitudes chez les garçons et quatre chez les filles. Le petit-déjeuner présent chez les deux groupes et est corrélé à une baisse de la fréquence du surpoids et de l’obésité. La composition aussi change les résultats, avec un lien impacté positivement par les céréales, fruits et produits laitiers chez les garçons et les filles. Le petit-déjeuner permet aussi une diminution de la consommation des boissons avec des sucres ajoutés chez les garçons et certains féculents comme les pâtes ou le riz. Certaines limites ont aussi été mentionnées, comme le fait que l’exposition et les conséquences peuvent être brouillées du fait de la conduite de l’étude et le critère arbitraire de certaines catégories de régimes. Cependant, cette étude suit un protocole strict et s’appuye sur un échantillon vaste et diversifié.

Breakfast Dietary Pattern Is Inversely Associated with Overweight/Obesity in European Adolescents: The HELENA Study     https://www.mdpi.com/2227-9067/8/11/1044