Les recommandations du WWF sur la consommation de viande

L’organisation WWF a publié en octobre 2019 une étude sur l’impact de l’élevage sur différents indicateurs : le changement climatique, la pollution des eaux, la pollution liée aux pesticides et le bien-être animal. Le WWF a étudié séparément la production de viande de différentes espèces issues d’élevages certifiés ou non par des labels (bio, label rouge, bleu blanc cœur…). L’analyse de ces indicateurs dans les différents élevages a montré que l’enjeu environnemental et l’enjeu éthique sont dépendants : un mode d’élevage durable pour l’environnement est aussi un mode d’élevage qui prend en compte le bien-être animal. Le mode de production le plus respectueux d’un point de vue environnemental et éthique est l’agriculture biologique. Ce type d’agriculture permet une plus grande autonomie et une meilleure diversification. Le label rouge prend lui aussi en compte le bien-être animal. Une des façons pour les éleveurs conventionnels d’entamer leur transition agricole est de limiter l’importation de soja, tout en relocalisant la production de protéines végétales. Les consommateurs sont également acteurs de la transition agricole par l’adaptation de leurs assiettes à une alimentation plus durable : augmenter les protéines végétales et diminuer les protéines animales, tout en consommant occasionnellement de la viande venant d’élevage respectant les pratiques de durabilité.

Source :  https://www.wwf.fr/sites/default/files/doc-201912/20191220_Etude_Viande-manger-moins-manger-mieux-min.pdf