Le Sénat publie un rapport sur l’alimentation durable

Le 28 mai dernier, Mme Fançoise Cartron (sénatrice de Gironde) et M. Jean-Luc Fichet (sénateur du Finistère) ont publié le rapport d’information « Vers une alimentation durable : un enjeu sanitaire, social, territorial et environnemental majeur pour la France ». Abordant dans un premier temps l’origine du système alimentaire actuel et les enjeux auxquels il fait face aujourd’hui, les deux sénateurs s’attardent ensuite sur les conditions nécessaires pour faire émerger une alimentation durable. La sobriété et la végétalisation sont, pour les auteurs, les deux axes qui doivent guider la transition alimentaire : « manger moins et moins gaspiller » est le levier qui permettra de diminuer les impacts négatifs de l’alimentation. Le rééquilibrage entre l’apport végétal et l’apport animal dans les assiettes permettra quant à lui de donner « une efficacité sanitaire et environnementale maximale ». Il est indiqué par ailleurs qu’une alimentation durable doit être financièrement accessible à tous et doit être acceptable d’un point de vue culturel. Les sénateurs admettent qu’il est complexe de répondre à tous ces objectifs en même temps et expliquent que l’intervention des pouvoirs publics sera primordiale pour lever certains blocages. Ce sont ensuite 20 propositions « de la délégation à la prospective » articulées autour de 4 enjeux (indépendance sur les matières premières, écologie et économie, social et culturel, santé…) qui ont été rédigées dans ce rapport.

Certaines propositions du rapport du Sénat visent à remettre la sécurité d’approvisionnement au cœur des objectifs des politiques alimentaires. D’autres encouragent le développement de la filière des légumineuses, une clé de la transformation des systèmes alimentaires, pour accélérer la transition agroécologique.

Plusieurs propositions ont pour but de faire évoluer les dispositifs de recommandations nutritionnelles et de surveillance de la sécurité sanitaire des aliments.

Enfin, diverses propositions sont destinées à diffuser les pratiques de consommation durable au-delà des milieux aisés ou diplômés, luttant ainsi contre les inégalités.

Source: http://www.senat.fr/fileadmin/Fichiers/Images/delegation/prospective/Prospective_synthese_alimentation_durable.pdf