Le plan SOS Protein, pour une indépendance protéique

Le plan SOS Protein est un programme porté par les 2 Pôles de compétitivité Valorial et Vegepolys Valley depuis 2016. Il signifie « sustain our self-sufficiency protein research to overcome the trend of European import needs » et il implique plus de 60 partenaires comprenant des entreprises, des organismes de recherche et de formation, des instituts techniques, etc.

Ensemble, ils ont pour but de diminuer la proportion de soja importé d’Amérique afin d’accroître la production française de soja et ainsi renforcer l’indépendance protéique dans l’Ouest de la France (Bretagne et Pays de la Loire).

En effet, chaque année, environ 3,5 millions de tonnes de soja sont importées, notamment pour l’alimentation d’élevage. Cela soulève des problèmes commerciaux, environnementaux et sanitaires.

Ce plan vient de s’achever et il a conduit au lancement de nombreux projets compétitifs labélisés par les Pôles. De plus, 73% des éleveurs estiment pouvoir améliorer leur autonomie grâce à 3 points :

  • Augmenter la part de fourrages
  • Produire leurs propres matières riches en protéines (MRP)
  • Améliorer l’efficience protéique des rations

Le bilan est donc positif pour Valorial et Vegepolys Valley puisque 90% des partenaires vont poursuivre leurs travaux afin de calculer, à l’échelle de leur exploitation, leur degré d’autonomie protéique afin de pouvoir faire les changements nécessaires.

De plus, depuis le 1er décembre 2020, le plan « France Relance » a été présenté par le ministère de l’agriculture et de l’alimentation. Celui-ci va contribuer au déploiement des résultats de SOS Protein à travers la France,afin de prolonger la dynamique collective qui a été lancée avec ce programme.

 

Source : https://www.pole-valorial.fr/sos-protein-alternatives-soja-importe-independance-proteique-elevages-ouest/?cn-reloaded=1