La clé pour un régime plus sain et durable : consommer plus d’aliments mieux transformés ?

Selon les nutritionnistes, de nos jours, il y a de plus en plus de possibilité pour les industries alimentaires de s’attaquer aux problèmes de santé publique et environnementaux grâce à une transformation intelligente des aliments.  

Certains consommateurs se tiennent à l’écart des produits transformés pensant qu’il s’agit systématiquement de produits « non naturels », mais les aliments transformés ne sont pas nécessairement mauvais pour la santé. Les consommateurs se dirigent plus vers des produits « clean labelled »* mais cette aversion irrationnelle pour les aliments « non-naturels » peut mener le consommateur à faire des choix moins sains pour leur santé ou l’environnement. Selon le professeur Julian MacClement de l’université du Massachussetts, « ce n’est pas parce que beaucoup d’aliments transformés disponibles de nos jours sont malsains quand ils sont trop souvent consommés, que tous les aliments transformés sont indésirables et malsains. Il est possible de produire des aliments transformés plus sains si on applique des procédés scientifiques et technologiques adéquates » Ainsi, pour pallier à la présence de produits « non-naturel » dans les aliments transformés, les industries procèdent à des reformulations intelligentes tendant à substituer ou supprimer un ingrédient non-naturel, tout cela dans l’objectif de rendre le produit plus accepté par le consommateur, plus sain et soucieux de l’environnement. 

*produits qui contiennent peu ou pas d’ingrédients « non-naturels » ou d’additifs 

Sources : 

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/nbu.12455 

https://www.foodnavigator.com/Article/2020/09/09/The-key-to-healthy-and-sustainable-diets-more-processed-foods