Influence de l’effet d’encadrement et d’ancrage sur l’intention d’achat de produits biologiques

La croissance rapide du développement industriel et l’amélioration du niveau de vie augmente la sensibilisation des consommateurs à la sécurité alimentaire et leur désir de consommer des aliments sains et respectueux de l’environnement. L’intention d’achat du consommateur est encadrée par différentes réactions de celui-ci face à des messages. Il est donc important de fournir un encadrement approprié des messages et un ancrage des prix pour améliorer la consommation des aliments biologiques. 

Le « cadrage de message » est une stratégie utilisée en communication pour influencer le comportement et le jugement du consommateur, face à des « appels » présentés comme les avantages ou les conséquences découlant de l’achat d’un produit. Les messages encadrés négativement soulignent les conséquences indésirables du refus d’acheter un produit ou un service, tandis que les messages encadrés positivement soulignent le profit ou les avantages souhaitables de l’achat d’un produit ou service. Par exemple, une étude a montré que en présentant une publicité pour du bœuf haché à deux groupes : l’un était présenté comme «75% maigre » et l’autre comme «25% de matières grasses ». Les participants ont réagi plus favorablement au bœuf décrit comme maigre à 75%. Les résultats montrent qu’un message encadré négativement et un prix d’ancrage bas améliorent la persuasion des publicités par rapport aux réponses des consommateurs les intentions d’achat.  

Les attitudes des consommateurs et leurs intentions d’achat sont donc influencées par leur connaissance des produits, leurs messages publicitaires et leurs prix. Par conséquent, travailler sur les effets de cadrage et d’ancrage d’un produit permet de comprendre l’attitude et l’intention d’achat des consommateurs face à des aliments biologiques. Ainsi, pour augmenter la part de marché des produits biologiques, développer des marchés potentiels pour les aliments biologiques et développer la consommation d’aliments biologiques, il faut prendre en compte les attitudes et les intentions d’achat des consommateurs. 

  

Sources: 

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyg.2020.02022/full

Levin, I. P., and Gaeth, G. J. (1988). How consumers are affected by the framing of attribute information before and after consuming the product. J. ConsumRes. 15, 374–378. doi: 10.1086/209174