Association bénéfique des régimes méditerranéens et biologiques

La consommation de protéines animales ne cesse aujourd’hui de croitre, en lien avec l’augmentation de la population mondiale et à une évolution des habitudes alimentaires dans les pays en développement. Pour envisager l’avenir de nos systèmes alimentaires, il convient d’élaborer de nouveaux modes de consommation, plus appropriés et durables. Dans ce sens, le régime méditerranéen représente un modèle alimentaire prometteur, considéré comme respectueux de l’environnement et de la santé. Combiner le régime méditerranéen à une agriculture biologique pourrait représenter un avantage supplémentaire pour la durabilité de nos systèmes alimentaires.

C’est l’hypothèse qu’un groupe de chercheurs français a souhaité évaluer. Pour ce faire, 22866 volontaires issus de l’étude Nutrinet ont été répartis en quatre groupes de populations, en fonction de leur consommation d’aliments biologiques et de leur adhésion au régime méditerranéen. La durabilité de ces régimes a été évaluée grâce à différents indicateurs multidisciplinaires, intégrant la nutrition, la santé, l’environnement, les aspects économiques, ou encore le contexte socioculturel.

Au terme de l’analyse, le groupe Bio-Med (régime BIOlogique et MEDiterranéen) présente de meilleurs indicateurs de durabilités. La plus grande consommation de protéines végétales a également été observée chez les participants de ce groupe. De plus, l’adhésion aux recommandations nutritionnelles est plus élevée chez les personnes adeptes des régimes méditerranéens, dont le suivi est aussi bénéfique pour la santé que l’environnement. D’autre part, l’étude montre que la consommation d’aliments issus de la filière biologique est corrélée à une plus grande adhésion aux régimes méditerranéens. Il est noté que les consommateurs de produits biologiques obéissent plus facilement à une démarche d’achat durable. Ils sont ainsi plus sensibles aux produits locaux et de saison, ainsi qu’aux modes de productions respectueux de l’environnement et de la santé. De même, les modes de vie qu’ils suivent sont globalement plus sains. Ils sont aussi plus enclins à modifier leur mode de consommation. En revanche, les résultats révèlent que le coût moyen de leur régime reste supérieur.

Il ressort donc de cette étude que l’adoption d’un régime méditerranéen combiné à des produits issus de l’agriculture biologique représente une solution intéressante, tant pour l’environnement que pour les bénéfices individuels sur la santé.

Source :

  • Seconda L, Baudry J, Allès B, et al. Assessment of the Sustainability of the Mediterranean Diet Combined with Organic Food Consumption: An Individual Behaviour Approach. Nutrients, volume 9, numéro 1, pages 61 (2017). Doi: 10.3390/nu9010061. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28085096