Agroécologie et permaculture : deux mots pour une même démarche ?

Agroécologie et permaculture sont deux termes qui sont souvent confondus. En effet, ce sont deux mouvements portant des valeurs et des objectifs communs ; cependant, ils présentent aussi des différences.

Leur point commun principal réside dans le fait de s’inspirer des milieux naturels et de leurs équilibres pour les recréer dans des zones de culture. Ces deux mouvements souhaitent développer une vision globale, équilibrée et durable afin de produire tout en respectant le vivant. Chacun possède un nombre varié de pratiques et techniques agricoles, certaines étant identiques et d’autres complémentaires.

L’agroécologie est une agriculture qui s’appuie sur les écosystèmes, elle s’efforce de produire de la nourriture en impactant le moins possible l’environnement. Les traitements phytosanitaires sont évités, le travail du sol est moindre, la gestion de l’eau est contrôlée. Le but est de travailler avec (et pas contre) la nature et les écosystèmes. L’agroécologie passe donc par redonner leur place aux animaux dans l’écosystème, instaurer un système de rotation des cultures ou encore favoriser les circuits courts et le commerce de proximité…

La permaculture signifie « culture de ce qui est permanent », il a été employé pour la première fois dans les années 70. Pour ce qui est de la dimension agricole, elle est plutôt similaire à celle de l’agroécologie. L’autonomie et l’autosuffisance y sont peut-être plus présentes, ainsi que la notion de design permacole, qui correspond au fait de schématiser un plan de jardin qui favorise les cultures permanentes.

Ces deux termes recouvrent donc deux concepts un peu différents, mais qui participent à une même démarche générale, dont le but est d’améliorer les conditions de vies des humains et non-humains dans leur environnement.

 

Source : https://www.carenews.com/terre-et-humanisme/news/permaculture-et-agroecologie-une-difference