2020 : année internationale de la santé des végétaux

L’année 2020 a été proclamée par la FAO comme l’année internationale de la santé des végétaux. La santé des plantes, qui constituent 80% de la nourriture que nous consommons, est aujourd’hui menacée par deux facteurs principaux: le changement climatique et les activités humaines. Il en résulte la modification des écosystèmes, ce qui à la fois réduit la biodiversité mais aussi crée des niches où les maladies de plantes et les parasites peuvent prospérer. Chaque année, 40% des cultures vivrières sont perdues à cause des ravageurs et des maladies de végétaux. Les conséquences sont humaines, avec une contribution à la famine dans le monde, et économiques, avec une perte estimée à 220 milliards de dollars américainsLa santé des végétaux est indirectement impactée par les voyages et le commerce à l’échelle internationale : les ravageurs et les maladies peuvent se diffuser rapidement à travers le monde. Or l’élimination des ravageurs et des maladies est difficile, coûteuse et demande du temps. La FAO et sa Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV) ont alors fixé des objectifs pour préserver et protéger la santé des plantes: la sensibilisation à l’importance de la santé des végétaux dans la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030, la mise en avant des effets de leur santé sur la sécurité alimentaire et sur les fonctions écosystémiques, et le partage des meilleures pratiques pour préserver la santé des végétaux, tout en protégeant l’environnement. La FAO appelle les gouvernements, les législateurs et les décideurs politiques à agir pour la protection de la santé des plantes d’une part, en fournissant des ressources humaines et financières aux institutions et organisations qui protègent les végétaux, et d’autre part en investissant dans ce domaine afin de développer des technologies innovantes. Pour finir, les différents acteurs devront mettre en place des normes internationales pour les mesures phytosanitaires visant à promouvoir la santé des végétaux.  

Source : http://www.fao.org/news/story/fr/item/1253764/icode/